Blog navigation

Derniers articles

« l'esprit Bollinger » Champagne Cyril Mignon-Boulard

458 Vues
 



S'il livre la Maison depuis une dizaine d'années déjà, Cyril Mignon n'a en rien changé ses pratiques culturales puisqu'elles se sont toujours inscrites dans « l'esprit Bollinger».

 


A Venteuil (Marne), sur les coteaux historiques de l'appellation, Cyril Mignon se revendique « artisan du vin ». Il parle de son travail de vigneron et de récoltant-manipulant sous la marque Champagne Mignon-Boulard avec un enthousiasme communicatif, simplement parce qu'à son avis « on ne peut pas faire ce métier si l'on n'est
pas passionné ». Une passion transmise par son père, précurseur du travail du sol à Venteuil. Cyril Mignon, on l'a compris, poursuit dans cette voie, proscrit herbicides et intrants (« de toutes façons, il faudra bien respecter les échéances de 2025 et 2030 en la matière »), et engage une démarche de certification Haute Valeur Environnementale.
« C'est ce que souhaite la Maison Bollinger de la part de ses livreurs, mais cela répond aussi à l'idée que je me fais de la Champagne viticole. En cela, je m'inscris totalement dans l'esprit Bollinger. Je constate également que cette préoccupation environnementale est celle d'un nouveau type de clientèle, plus jeune, que l'on ne peut pas ignorer. »

Une activité de haute-couture

Cyril Mignon cultive 5,5 ha à Venteuil et Dormans. Très attaché à l'histoire du champagne, il a récemment planté quelques ares de Petit Meslier, cépage ancien de Champagne, « qui apporte un peu plus d'acidité et des arômes intéressants. »


Il livre actuellement quelque 10 000 kilos de Pinot Noir. « Je suis fier de mon travail, et je suis fier de travailler pour la Maison Bollinger qui, par son exigence de qualité, favorise la valorisation de mes raisins. » Parce qu'il voit le champagne comme une activité de haute-couture, Cyril Mignon considère que la relation livreur/Maison repose sur un rapport gagnant/gagnant, « avec la nécessité d'avoir de bons acteurs de chaque côté et de travailler en confiance. 'Confiance' est le mot juste pour qualifier les rapports entre Bollinger et ses livreurs. »


D'ailleurs, il apprécie particulièrement la séance de dégustation de vins clairs, organisée chaque année. « Peu de Maisons font déguster les vins clairs à leurs livreurs. C'est une belle occasion de découvrir ce qui se fait ailleurs en Champagne. »