Champagne Dom pérignon

Le Champagne Dom Pérignon doit son nom au célèbre moine et procureur de l'Abbaye d'Hautvillers en 1668, Pierre Pérignon (dit Dom Pérignon). Selon la légende Pierre Pérignon aurait découvert ce que l'on appelle aujourd'hui la méthode champenoise. Pour l'anecdote, il enseignera cette méthode en 1669 au bénédictin Thierry Ruinart qui permettra ainsi à une autre célèbre maison de champagne, la Maison Ruinart, de devenir historiquement la première Maison de champagne en 1729.

Dom Pérignon est une lumineuse Maison de Champagne qui s'inspire et s'imprègne directement de la philosophie de Pierre Pérignon, laquelle se situe dans la recherche de la perfection ultime du vin de Champagne.

La maison de champagne Dom Pérignon

L'histoire de la grande Maison de Champagne

L’histoire de la maison de Champagne Dom Pérignon débute il y a près de trois siècles. Né en 1638 à Sainte-Menehould en Argonne, Pierre Pérignon pouvait-il imaginer qu’il deviendrait alors le « père spirituel du Champagne » ? Une chose est sûre, son nom a traversé les siècles en alimentant le débat.

Ordonné prêtre en 1667, c’est en 1668 que Dom Pierre Pérignon entre en fonction en tant que cellérier à l’Abbaye de Hautvilliers. Située non loin d’Épernay, dans la Marne, en Champagne, l’abbaye d’Hautvilliers a été fondée vers 650, par l’archevêque de Reims, dénommé Saint-Nivard. Le magnifique ensemble architectural aujourd’hui propriété de la maison Moët & Chandon sera rénové sous l’impulsion de Catherine de Médicis, au XVIème siècle, après avoir été détruit et reconstruit à de nombreuses reprises. À son arrivée, Dom Pierre Pérignon poursuit les travaux de rénovation tout en édifiant de nouveaux bâtiments. Les documents écrits témoignent du fait qu’il était appelé « Dom Pierre » ou « Dom procureur ». En charge de gérer les affaires monastiques et de faire prospérer l’activité du vignoble, Dom Pérignon se distinguera par sa capacité à élaborer des vins tranquilles avec des raisins en provenance de « la Montagne » et de « la Rivière ». Devenu aveugle, on dit que Dom Pérignon goûtait les raisins de différents crus et cépages de la Champagne pour réaliser les assemblages. Il était doté d’une grande sensibilité gustative lui permettant d’identifier la typicité d’un cru en étant capable de les classifier en fonction de l’année de vendange.

L’empreinte sur les Champagnes Dom Pérignon

Bien plus qu’une marque mondialement connue, « Dom Pé » incarne un emblème de luxe à la française et surtout un style unique. Amateur passionné ou curieux avisé, on ne peut s’y tromper. Le Champagne Dom Pérignon présente ce chic incontestable et cette constance qualitative inébranlable qui font que l’on ne peut que se souvenir de l’instant de dégustation Dom Pérignon.

Champagne emblématique, Dom Pérignon est aussi étroitement associé aux premiers James Bond. En 1962, dans James Bond 007 contre Dr. No, James Bond se saisit d’une bouteille de Dom Pérignon 1955 pour défendre la jeune Honey et la repose en déclarant ironiquement « je préfère le 1953 ».

Outre les collaborations réalisées en partenariat avec les artistes, le Champagne Dom Pérignon se découvre en trois phases : P1, P2 et P3. Ce concept de « Plénitude » permet ainsi de découvrir l’évolution d’un Champagne Dom Pérignon à différents stades de sa maturation et donc de son évolution.

Du très grand Dom Pérignon Vintage 1998 au Dom Pérignon Rosé 1996 Plénitude 2 sans oublier le Dom Pérignon Rosé Vintage 2006 ou le très concentré Dom Pérignon Vintage 2003, chaque millésime de Dom Pérignon invite à découvrir l’expression d’une année.