L'Histoire de la Maison de Champagne Louis Roederer

On ne sait pas grand-chose de Dubois Père & Fils dont la petite maison, fondée en 1760, revient à Louis Roederer en 1833. Sous sa nouvelle appellation, elle deviendra cependant l’un des noms Les plus illustres du champagne, notamment pour son extraordinaire cuvée de prestige baptisée « Cristal ».

Contrairement à la plupart de ses confrères négociants, Roederer achète des vignobles à une époque où le prix du raisin est si faible que cela ne paraît pas avoir de sens. « Je pense qu'il avait la vision de vinifier le meilleur champagne possible, et la meilleure manière de le faire était de posséder ses propres vignobles dans les sites de grands crus », estime Frédéric Rouzaud, patron actuel et septième génération au gouvernail. L'un des premiers achats de ses ancêtres, 15 hectares à Verzenay, est « reconnu aujourd'hui comme l'un des meilleurs sites de pinot noir de la Champagne».

Rouzaud ajoute 25 hectares qui dotent désormais Roederer d'un ensemble de quelque 240 hectares qui s'étendent des coteaux exposés au sud de la vallée de la Marne, à Mareuil, Aÿ et d'autres villages, jusqu'aux meilleures parcelles de chardonnay de la Côte des Blancs, sans oublier la montagne de Reims, cœur du pinot noir. Avec une production de près de 3 millions de bouteilles par an, les vendanges de la Maison comptent pour 70 % de ses besoins, et couvrent toute sa production en matière de millésimes. En outre, plus des deux tiers des vignobles sont classés en grands crus.

Dans les années 1930, à l'époque de l'extraordinaire Camille Olry-Roederer, arrière-grand-mère de Rouzaud, les cultivateurs étaient désespérément soucieux de vendre ; aujourd'hui, les choses sont bien plus difficiles : avec le prix du raisin qui peut aller jusqu'à 6 € le kilo, deux rangs de ceps de grand cru atteignent des sommes vertigineuses. Les rivaux qui détiennent des vignobles moins vastes prétendent que le secret du grand champagne réside plutôt dans la cave et l'assemblage que sur le terrain, mais on peut se demander s'ils n'envient pas tout simplement le magnifique domaine de Roederer - à juste titre.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, ce sont les Russes qui, après les Britanniques, achètent le plus de champagne. Veuve Clicquot et son émissaire Louis Bohne font certes figure de pionniers, mais d'autres Maisons, comme Roederer, s'intéressent aussi à ce marché. Dans les années 1870, la Maison se voit d'ailleurs commander une cuvée exclusive pour Alexandre II, tsar de Russie. Si le Cristal présenté au tsar en 1876 compte des jus issus des meilleurs vignobles et des plus anciens, sa saveur était sans doute masquée par la quantité de sucre ajouté au moment du dosage : autour de 106 g/l. Il faut dire qu'à l'époque, les Russes ont un penchant très net pour les vins sucrés.

La Cuvée Cristal de Louis Roederer

Le Cristal doit son nom au cristal de Baccarat, verre transparent réclamé par le tsar pour que la bouteille se distingue lors des banquets impériaux. Enveloppée de lin (aujourd'hui de Cellophane anti-UV), son fond n'était pas creux ou piqué mais plat, afin qu'il y soit impossible d'y dissimuler une grenade. Pour un homme qui devait être assassiné en 1881 après moult tentatives, la paranoïa n'avait rien d'hallucinant. Roederer demeurera le champagne officiel de la cour impériale, et les ventes russes compteront pour le tiers de la production jusqu'en 1917.

Les bouteilles de Cristal, qui ne sont plus en cristal de Baccarat, trop fragile, conservent cependant leur fond plat et seront rééditées en 1924. Tandis que l'Amérique connaît la prohibition et la dépression, Roederer frise la banqueroute. Vers 1930, lorsque Camille Olry-Roederer, veuve de Léon, hérite de la Maison, la situation empire en raison des dépenses inconsidérées de son beau-frère qui se conduit comme à la grande époque. Camille le licencie. «Imaginez le scandale ! déclare Rouzaud. Une femme ! Alors qu'à cette époque, elles n'avaient pas même le droit de vote !»

Après les tsars de Russie, le Cristal entre dans la vie d'autres grands noms, comme Jay-Z. Mais, froissé par une remarque de Rouzaud, la star du rap laisse tomber son champagne favori au profit de l'Ace of Spades d'Armand de Brignac, Maison qu'il a rachetée et qui se distingue par ses bouteilles dorées. Ce n'est pas pour autant que la demande de Cristal cesse. À l'heure actuelle, pratiquement tous les raisins qui entrent dans la composition du Roederer sont biologiques, avec un « modeste» dosage de 9 g/l qui permet à la Maison de remplir sa promesse selon les mots de Rouzaud : « extraire la magie du grand cru».

louis roederer prix

louis roederer brut premier

louis roederer bouteille

louis roederer cristal 2012

louis roederer 2014

louis roederer collection 242

louis roederer prix brut premier

louis roederer collection 242 prix

roederer

cristal roederer

Coffret louis roederer

Achat louis roederer

louis roederer pas cher

louis roederer avis