Blog navigation

Derniers articles

Les 10 meilleures recettes de cocktails à base de champagne
Les 10 meilleures recettes de cocktails à base de champagne
9951 vues

L'attrait du cocktail champagne s'étend du plaisir effervescent d'un Bellini lors d'un brunch à la gorgée...

Lire la suite
Les plus vieux Champagne au monde : secrets et mystères révélés
Les plus vieux Champagne au monde : secrets et mystères révélés
5566 vues

Dans le monde des vins de prestige, les plus vieux Champagne au monde représentent une catégorie fascinante, alliant...

Lire la suite
Vitesse bouchon de champagne : À quelle allure saute-t-il ?
Vitesse bouchon de champagne : À quelle allure saute-t-il ?
58606 vues

L'ouverture d'une bouteille de champagne est un symbole de célébration reconnu dans le monde entier, mais peu de...

Lire la suite
Comment déguster le Champagne ?
Comment déguster le Champagne ?
2788 vues

La dégustation d’un Champagne se déroule comme celle de tout autre vin, à une différence près que l'effervescence...

Lire la suite
Sélections massale et clonale en Champagne
Sélections massale et clonale en Champagne
2690 vues

Grâce à la sélection massale, qui consiste à repérer les pieds portant les meilleurs fruits, et à la sélection...

Lire la suite

Sol et sous-sol du vignoble Champenois

956 Vues
 

Le sous-sol est principalement composé de calcaire, tout comme 75% des sédiments affleurants (craies, marnes et calcaires). Ce type de sous-sol favorise le drainage des sols et donne une minéralité distincte à certains vins de Champagne.

La Côte des Blancs, la Côte de Sézanne et le vignoble de Vitry-le-François sont situés sur de la craie affleurante, tandis que la Montagne de Reims est située sur de la craie enfouie. La Vallée de la Marne (à l’ouest de Châtillon-sur-Marne) et les petits massifs autour de Reims (Saint-Thierry, Vallée de l’Ardre et Montagne ouest) ont une tendance marneuse, argileuse ou sableuse. La Côte des Bar (Bar-sur-Aube et Bar-sur-Seine) est principalement constituée de marnes.

La craie champenoise est composée de granules de calcite provenant de squelettes de micro-organismes marins (coccolites) et est caractérisée par la présence de fossiles de bélemnites (mollusques de l’ère secondaire). Sa forte porosité en fait un véritable réservoir d’eau (300 à 400 litres au m3), assurant une alimentation en eau suffisante à la plante, même lors des étés les plus secs. 

La craie retient l’eau par capillarité, obligeant ainsi la vigne à forcer pour l’absorber. Cela provoque une contrainte hydrique modérée au cours de la saison végétative, favorisant l’équilibre entre les différents acides du fruit, le sucre et les précurseurs d’arômes qui seront révélés dans le vin à venir.

Formations lithologiques dans levignoble de Champagne