Filtrer
Maisons de Champagne
plus... moins
Type de champagne
Prix
Accords Mets/Vins
Cépage
Dosage
Terroir
Label
Filtrer

Notre concept de Pépites en Champagne vous propose une sélection des meilleures cuvées de la Champagne : nos pépites !
Découvrez dans cette catégorie, nos coups de coeur et recommandations de Champagnes de vignerons et de Maisons de Champagne.

Il y a 35 produits.

Affichage 1-12 de 35 article(s)

Millésimes de l'appellation Champagne​

Les données du tableau représentent des tendances moyennes des millésimes sur l'ensemble des vins de l'appellation.
Attention: Les millésimes d'une même appellation peuvent être très différents de l'un à l'autre en fonction de leur caractéristiques: couleur, situation...

Les meilleurs millésimes pour l'appellation Champagne ont été les années : 1928, 1929, 1934, 1937, 1943, 1945, 1947, 1949, 1952, 1953, 1955, 1959, 1961, 1962, 1964, 1966, 1970, 1973, 1975, 1979, 1982, 1985, 1989, 1990, 1996, 2002, 2004, 2005, 2008.

Les années 1934, 1949, 1959, 1964, 1975, 2002, 2004 ont fourni des millésimes exceptionnels.
Les années 1937, 1947 sont considérées comme particulièrement exceptionnelles, on parle de millésimes du siècle.
Les années 1928, 1929, 1945, 1955, 1990, 1996 sont considérées comme les meilleures par dessus toutes. Pour ces années on parle de crus du millénaire

.

Les Meilleurs Millésimes​

Millésimes 2010 à 2019

2019

9.5/10

19/20

2018

8/10

16/20

2017

5/10

12/20

2016

7/10

14/20

2015

8.5/10

17/20

2014

7/10

14/20

2013

7/10

14/20

2012

9/10

18/20

2011

7.5/10

15/20

2010

6/10

12/20

Millésimes 2000 à 2009

2009

8/10

16/20

2008

9.5/10

19/20

2007

7.5/10

15/20

2006

6/10

12/20

2005

7/10

14/20

Millésimes 1990 à 1999

1999

6.5/10

13/20

1998

7.5/10

15/20

1997

6.5/10

13/20

1996

8.5/10

17/20

1995

7/10

14/20

1999

6.5/10

13/20

1998

7.5/10

15/20

1997

6.5/10

13/20

1996

8.5/10

17/20

1995

7/10

14/20

Millésimes 1980 à 1989

1989

8/10

18/20

1988

9.5/10

19/20

1987

3.5/10

7/20

1986

5/10

10/20

1985

7/10

16/20

1984

8/10

18/20

1983

9.5/10

19/20

1982

3.5/10

7/20

1981

5/10

10/20

1980

7/10

16/20

Millésimes 1970 à 1979

1979

9.5/10

19/20

1978

9.5/10

19/20

1977

5/10

10/20

1976

8/10

16/20

1975

8/10

18/20

1974

4.5/10

9/20

1973

7.5/10

15/20

1972

5/10

10/20

1971

8/10

16/20

1970

8.5/10

17/20

Millésimes 1960 à 1969

1969

8/10

16/20

1968

3.5/10

7/20

1967

4/10

8/20

1966

7/10

14/20

1965

4.5/10

9/20

1964

7.5/10

15/20

1963

4/10

8/20

1962

8.5/10

17/20

1961

6.5/10

13/20

1960

6/10

12/20

Millésimes 1950 à 1959

1959

8.5/10

17/20

1958

5/10

10/20

1957

4/10

8/20

1956

3.5/10

7/20

1955

8.5/10

17/20

1954

6.5/10

13/20

1953

8/10

16/20

1952

7/10

14/20

1951

2.5/10

5/20

1950

6/10

12/20

Millésimes 1940 à 1949

1949

7/10

14/20

1948

5.5/10

11/20

1947

8.5/10

17/20

1946

5/10

10/20

1945

10/10

20/20

1944

4.5/10

9/20

1943

8.5/10

16/20

1942

6.5/10

13/20

1941

5.5/10

11/20

1940

4/10

8/20

Millésimes 1930 à 1939

1949

3/10

6/20

1948

4.5/10

9/20

1947

8.5/10

17/20

1946

3.5/10

7/20

1945

5/10

10/20

1944

7/10

14/20

1943

6.5/10

12/20

1942

4/10

8/20

1941

2.5/10

5/20

1940

3/10

6/20

Tendances moyennes des 6 derniers millésimes des appellations viticoles du vignoble de la Champagne

2013

3.5/5

Très bon millésime

2012

3/5

Grand millésime

2011

4.5/5

Très grand millésime 

2010

5/5

Millésime moyen

2019

4/5

Grand millésime

2008

5/5

Excellent millésime

Coteaux champenois

2013

3/5

Bon millésime

2012

3/5

Grand millésime

2011

4.3/5

Grand millésime 

2010

5/5

Millésime moyen

2009

4/5

Grand millésime

2008

5/5

Excellent millésime

Coteaux de Coiffy 

2013

3/5

Bon millésime

2012

3/5

Grand millésime

2011

4.3/5

Grand millésime 

2010

5/5

Millésime moyen

2009

4/5

Grand millésime

2008

5/5

Excellent millésime

Haute-Marne

2013

3/5

Bon millésime

2012

3/5

Grand millésime

2011

4.3/5

Grand millésime 

2010

5/5

Millésime moyen

2009

4/5

Grand millésime

2008

4.5/5

Très grand millésime

Rosé des Riceys 

2013

3/5

Bon millésime

2012

3/5

Grand millésime

2011

4.3/5

Grand millésime 

2010

5/5

Millésime moyen

2009

4/5

Grand millésime

2008

4.3/5

Très bon millésime

Caractéristiques de l'appellation Champagne​

Le champagne est le vin blanc effervescent le plus connu au monde. On attribue son développement à Dom Pérignon au XVIIème siècle. Ces dernières années, on trouve de plus en plus de champagnes rosés dont la consommation a connu une énorme expansion. On retrouve donc sur le marché et dans toutes les grandes marques de champagne un vin de base appelé "Brut Sans Année", c'est-à-dire qu'il reflète le style de la cave. Des vins millésimés issus de différents cépages et parcelles sont assemblés et peuvent également compléter des vins de millésimes précédents, dits "vins de réserve". Vous trouverez également du champagne millésimé, assemblage de différents cépages, pouvant provenir de parcelles classées premiers et grands crus, mais uniquement l'année de la récolte ! On le retrouve sur l'étiquette du champagne : blanc de blancs, ce qui signifie simplement que le champagne est issu du cépage blanc, le jus blanc des raisins blancs. Sinon, mais c'est rarement mentionné, le champagne est noir, c'est-à-dire jus blanc issu de raisins noirs !

Le champagne brut sans année, offrant de beaux reflets or paille et dorés, de fines bulles de champagne tirent de belles cordes, une mousse dense, crémeuse et persistante. Au nez, il dévoile de subtils arômes fruités de pommes, pêches, abricots, propulsés par le gaz carbonique, suivis d'agrumes, de pain grillé, de fleurs. En bouche, le champagne est épais et d'une belle matière, avec des bulles bien intégrées, des bulles fines d'une belle vivacité. Il se déguste à 8°C. La boisson la plus fraîche est le champagne, qui est excellent à l'apéritif car il ouvre vraiment l'appétit et c'est un vin festif. Il peut être conservé en cave jusqu'à 5 ans.

Comtes de Champagne Taittinger
Champagne Krug Vintage 2008
Champagne Dom Ruinart 2010 Blanc de Blancs

Le champagne millésimé blanc de blancs témoigne de sa jeunesse avec ses brillants reflets dorés et verts, avec une mousse fine et délicate, aussi compacte et aérienne que ses bulles.. Les arômes de ces vins sont souvent fortement minéraux, reflétant très bien le terroir calcaire des Collines Blanches, un anis très prêt avec de belles notes d'agrumes, suivies de notes florales. La bouche est élégante, délicate, avec une belle matière, dans laquelle les bulles sont bien fondues sans être agressives. C'est un vin élégant avec une très belle finale, avec une belle minéralité. C'est un Champagne à très fort potentiel de garde qui peut facilement vieillir plus de 10 ans, voire plus dans les millésimes d'exception. Viande blanche, crustacés serait super. Une fois vieilli, il se marie parfaitement avec des truffes ou du caviar, selon le style de champagne maison que vous choisissez. Dégustés à une température maximale de 13°C, ce sont de véritables vins de haute cuisine.

Le Champagne Rosé est un vin tendre, délicat et sensuel. Sa robe rose pâle éblouissante se compose de reflets dorés avec des bulles élégantes et délicates, fines et onctueuses. Au nez c'est une vraie gourmandise, tout est délicat, les arômes de fruits rouges, framboises, cassis, fraises des bois se marient parfaitement aux arômes d'agrumes pour la fraîcheur nécessaire. En bouche, il est vif et délicat, gras et léger, avec un mélange parfait de bulles et d'arômes de fruits rouges et une finale persistante. Il peut être un apéritif, un dessert ou un champagne après un repas, ou même un compagnon de nuit dans un seau à glace près du lit... il doit être servi frais à 8°C comme un brut classique, on en boira pendant deux ans.

Champagbne Krug Rosé 25e edition

Comment choisir un Champagne millésimé

Plus de 80 % de la production de champagne correspond à du non-millésimé. La quantité de vin de réserve incluse dans l'assemblage dépend du style de la Maison. Un vin frais et joyeux comme le Taittinger peut intégrer à peine un dixième de vin de réserve, alors qu'un jus possédant la richesse d'un Krug peut s'appuyer sur plusieurs millésimes, et seulement la moitié de la vendange récente. D'autres champagnes se composent uniquement des jus d'une seule année, et ils ne sont pas destinés à se bonifier avec le temps; ce qui ne signifie pas qu'ils ne le feront pas si la qualité est là et si les bouteilles sont entreposées à l'abri de la lumière, à une température constante de 10 à 15 °C. Au-delà d'un ou deux ans, les améliorations restent cependant négligeables, jusqu'à ce que, finalement, la fraîcheur s'estompe.

Le champagne millésimé quant à lui se bonifie avec le temps, notamment s'il vieillit au moins trois ou quatre ans sur lie avant dégorgement. Les amateurs d'arômes de pain grillé, de biscuit et de saveurs uniques en leur genre devront patienter une dizaine d'années après la récolte. Les millésimes sont censés marquer une année exceptionnelle, principe que tous les producteurs ne respectent pas, puisque certains proposent un millésime presque tous les ans.

Les grands assembleurs voient la demande augmenter pour les cuvées de prestige. Avec les meilleurs millésimes des meilleurs vignobles, le chef de cave s'efforce d'assembler la plus élégante expression possible. Les clients exigent le meilleur, et ils en ont les moyens, même si le marché a bien changé depuis les tsars russes qui dégustaient du Louis Roederer dans des bouteilles en cristal au plomb à la cour impériale. Si certaines Maisons de champagne concentrent leurs efforts sur ces cuvées, celles qui ont persisté dans les champagnes millésimés commencent à voir leurs efforts récompensés.

Le champagne est presque toujours le fruit d'un assemblage de plusieurs cépages (crus et cuvées participent aussi de l'assemblage). Seul le blanc de blancs, très élégant, vif et frais, aux notes citronnées, est uniquement issu de chardonnay. Le blanc de noirs (raisin noir) offre une note plus ronde, avec un nez de pomme cuite et d'épices, par exemple, et parfois une robe plus soutenue, presque dorée, mais pas rosée. Pour le rosé, il faut se tourner vers le champagne rosé, généralement assemblé avec un peu de vin rouge. En Europe, tous les rosés tranquilles, des Pouilles à la Provence, sont issus de la macération pelliculaire avant pressurage. Les Californiens se contentent de mélanger vin rouge et blanc pour obtenir une robe d'un rose pâle très doux : une technique qui semble donner de bons, voire d'excellents résultats. Par ailleurs, certains récoltants-manipulants champenois optent pour la macération pelliculaire, même sil est alors plus délicat de maîtriser les tanins.